Cham Kiu - la graine commence à lever

La 2ème forme à mains nues, « CHAM KIU » (traduit : chercher un pont), est enseignée à la suite de la Siu Nim Tau.
La Cham Kiu enrichit le répertoire technique, notamment des techniques de bras, acquises dans la 1ère forme (Siu Nim Tau), par un certain nombre de techniques de bras complémentaires, tel le coup de poing ascendant – Cha Chong Kyun, auquel s’ajoutent également un coup de pied latéral ainsi qu’un coup de pied direct (droit).
L’objectif de la forme « Cham Kiu » est, en effet, d’apprendre à coordonner les techniques de bras, acquises au préalable, avec les techniques de déplacements et de pivots de la forme de déplacements Mui Bou.
Comme le nom de la forme l’indique (chercher un pont), il s’agit d’établir un « pont » vers l’adversaire au moyen de déplacements combinés aux mouvements de bras.
Par conséquent, « bâtir un pont » permet d’exécuter simultanément une technique de contre attaque,
tout en ayant recours à une technique de défense correspondante, telles Bong Sau (bras ailé) ou Taan Sau (main ouverte), afin de combler la distance jusqu’à l’adversaire.

 

 

 

[responsive_menu]