Luk Dim Bun Gwan - La technique des 6 points et demi du bâton long

L’origine des techniques du bâton long du WING TSUN KUNG FU remonte vraisemblablement aux très anciennes formes de bâton pratiquées par les moines Shaolin. Ainsi, à la différence du WING TSUN KUNG FU pratiqué à mains nues, les positions classiques et particulièrement basses (SEI PING MA) font partie intégrante de l’entraînement du bâton long. Le bâton long mesure 2,85m et de ce fait, contrairement à beaucoup d’autres styles de combat, il est tenu à deux mains à l’extrémité la plus large et non en son milieu. De la même façon que lors de l’exécution des techniques à mains nues, la force est transmise, de la partie arrière du bâton (vue comme le coude) vers l’extrémité avant (vue comme la main), de manière aussi précise que puissante.

Dans les temps anciens, en période de guerre, des armes longues, telle que la lance, étaient utilisées pour désarçonner l’adversaire ou pour le tenir à distance. Ces armes furent ainsi employées des siècles durant avec beaucoup d’efficacité. On pourrait donc considérer qu’apprendre à manier une telle arme, aussi archaïque, serait une pure perte de temps. Or, il s’agit bien du contraire, car l’apprentissage de la technique du « 6 points et demi » du bâton long, spécifique au WING TSUN, apporte en réalité un atout significatif par rapport au concept général du système WING TSUN KUNG FU.

A l’entraînement, le pratiquant identifie alors clairement le lien entre les principes géométriques utilisés dans la méthode d’application des techniques au bâton et des techniques à mains nues. Cette prise de conscience améliorera d’autant plus sa compréhension du fonctionnement de l’ensemble des techniques du système.

De même que pour les formes à mains nues, la forme du bâton long au Wing Tsun se concentre sur les liens techniques essentiels, qui, par la suite, permettent d’appliquer la forme de manière judicieuse et efficace.

Ce faisant, on remet en évidence la méthode appropriée qui traverse l’ensemble du système propre au Wing Tsun, tel un fil conducteur. En l’occurrence, le concept de la meilleure protection possible du corps - (en attaque comme en défense, avec ou sans armes) - par l’application des rapports géométriques, tout en tenant compte de l’espace disponible.

Il est possible d´apprendre déjà la forme des 6 points et demi au sein de l´AIWTKF à compter du 9ième degré d´élève. C'est pour cette raison que sont organisés plusieurs fois par an des séminaires spécifiques sous la direction de Sifu Klaus Flickinger.

[responsive_menu]