Wing Tsun Kung Fu

Le WING TSUN KUNG FU est un art martial il y a environ 360 ans dans le sud de la Chine, sous la dynastie Qing (1644 – 1911). En ce temps, la Chine se trouvait en état de guerre permanent avec les envahisseurs Mandchous qui occupaient alors le pays.

En raison de cette contrainte, les chinois jugèrent nécessaire d'élaborer un système de combat innovant qui pourrait leurs procurer un avantage certain face à leurs agresseurs. C’est sur ces entrefaites que le WING TSUN KUNG FU a vu le jour. Un système souple, rapide et agressif grâce auquel les Chinois parvinrent à battre des adversaires pourvus d'une puissance physique prodigieuse. Le WING TSUN KUNG FU permet de s’adapter spontanément aux mouvements de l’adversaire au moyen d'un entraînement étudié et élaboré des réflexes sensoriels et visuels personnels. De la sorte, dans ce système, d'éventuelles brèches à l'encontre de feintes ou de ruses sont éliminées.

Des recherches historiques ont permis d’établir que le WING TSUN KUNG FU fut créé par des maîtres de différents styles de combat. Cela eut lieu dans la région frontalière entre Fatshan et Yunnan dans le sud-ouest de la Chine à la suite de la chute de la dynastie Ming. A Kwantung ce système fut perfectionné dans le secret et parvint à Fatshan en passant par Kwangsi, où le WING TSUN KUNG FU rencontra, en tant que « style secret » illustre, un franc succès parmi les adeptes d'arts martiaux.

Ce n’est que vers la fin des années 70 que cet art martial ingénieux parvint en Europe. C’est la raison pour laquelle, en comparaison avec les styles Budo japonais, ce système est encore relativement inconnu. Qui plus est, contrairement aux sports de combat, le WING TSUN KUNG FU ne connaît ni tournoi ni compétition. Crée en tant qu'art de la guerre à l'effet de faire face à un cas d'urgence, la mise en place et la tenue de règles détournerait le système de sa finalité: le combat.

Toutefois, le WING TSUN KUNG FU est plus qu’une self-défense efficace. Les enchaînements de mouvements naturels et souples ont des vertus thérapeutiques et font office d'instrument pédagogique quant à l'entrainement et le développement des capacités physiques et mentales. La transmission des traditions ancestrales ainsi que des coutumes et de la philosophie chinoise est cultivée de nos jours encore. Ces traditions, enrichies par l'idéologie bouddhiste, taoïste et confucianiste nous enseignent le respect et un comportement responsable envers autrui. Conséquemment, à l'instar de l'aspiration vers la perfection de l'esprit, ces aspects vont de pair avec la culture du perfectionnement physique (aspect technique).

Le WING TSUN KUNG FU est aussi bien accessible aux hommes qu'aux femmes car il se pratique sans égard pour certains critères physiques tels que la force ou l'agilité. L'âge n'a pas d'importance non plus. L'unique condition essentielle est la motivation. C'est précisément cette ressource personnelle indispensable qui ouvrira la porte à l'acquisition de nouvelles connaissances ainsi qu'à l'amplification des capacités personnelles établies.